THE MAHABHARATA - a film by Peter Brook

Publié le par Sandra Buisson

COMPOSITEURS : Toshi TSUSHITORI, Mahmoud TABRIZI-ZADEH, Kudsi ERGUNER, etc.
TITRE :
The Mahabharata, a film by Peter Brook
EDITEUR : Real World
DATE : 1990


     Le Mahabharata est un immense poème racontant une longue histoire de lutte entre deux fratries, les Kaurava et les Pandava. Pour se faire une idée de l'épopée, on peut lire le Mahabharata conté selon la tradition orale de Serge Demetrian qui, en un volume, présente les principaux événements de l'histoire.
     Peter Brook en a fait - à la mesure du poème - une immense pièce de théâtre d'une durée inimaginable, jouée toute une nuit dans les carrières du Festival d'Avignon. De cette pièce, il a fait une adaptation pour le cinéma de cinq heures ramenées ensuite à trois.
     L'adaptation pour le cinéma reste très théâtrale, et il vaut mieux connaître un peu l'histoire avant pour s'y retrouver, car il s'agit plus d'une évocation par tableaux (tous très beaux d'ailleurs) qu'une narration comme on a l'habitude de les voir au cinéma.
     Pour accompagner cette terrible histoire de jalousie, d'injustice, de noblesse et de courage, un nombre important d'interprètes et de compositeurs de divers pays ont écrit une des plus belles musiques de film que je connaisse. Comme pour l'équipe très cosmopolite des acteurs, la musique n'est donc pas "indienne", les compositeurs venant du Japon, d'Iran, de Turquie, du Danemark, ou encore de France.
     Parmi les sections musicales, la plus belle - sans hésitation possible - est ce chant d'un Upanishad, à la fin du film, mélodie somptueuse interprétée par Sarmila Roy. J'en donne un extrait qui, quoi que trop court, donne une idée de la qualité exceptionnelle de cette "musique de film".



Extrait : Svetasvatara Upanisad

 


Publié dans Musique de film

Commenter cet article

André Mathys 13/11/2008 06:06

J'admire votre goût médical. Spécialement en ce qui concerne Strauss. Un regret : celui de ne pas laisser davantage de place au grégorien dans votre site.

Quoi qu'il en soit, je vous félicite pour votre goût musical.