Giuseppe Verdi - QUATRE PIECES SACREES - Riccardo Muti

Publié le par Sandra Buisson

COMPOSITEUR : Giuseppe VERDI
TITRE :
Quattro Pezzi Sacri
INTERPRETES : Swedish Radio Choir ; Stockholm Chamber Choir ; Berliner Philarmoniker ; Riccardo Muti (dir.)
EDITEUR : EMI (Digital)
ANNEE : 1983


     Les Quatre Pièces Sacrées de Verdi représentent sa toute dernière oeuvre, composée après les opéras Otelo et Falstaff. Il s'agit d'un Stabat Mater et d'un Te Deum, auxquels s'ajoutent deux pièces plus brèves : Ave Maria et Laudi alla Vergine.
     En réalité la première de ces quatre pièces est très différentes des trois autres dans le style. D'ailleurs lorsque l'oeuvre a été créée à Paris en 1898, elle ne figurait pas au programme. Il n'y avait donc alors que "trois pièces sacrées".
     Les trois titres principaux, et en particulier le Stabat Mater et le Te Deum ont - comme on peut s'y attendre chez un compositeur d'opéra - quelque chose d'assez théâtral dans les effets, comme dans le Requiem d'ailleurs. Mais la science musicale est très belle en particulier dans l'entrelacement des voix et, malgré quelques fanfare, dans une étonnante sobriété thématique.
     Certains moments en disent long sur l'art dramatique de Verdi, même dans ces pièces peu narratives. Je pense en particulier à la fin - à la fois bouleversante et spectaculaire - du Stabat Mater, comme aux toutes dernières mesures d'ailleurs du Te Deum.
     Mais de l'ensemble, c'est vraiment la première - Ave Maria - que je trouve la plus réussie et la plus mystérieuse. Elle est composée pour le choeur seul, sur une espèce de gamme totalement invraisemblable, très chromatique, ce qui lui donne une modernité inattendue, une sorte de musique d'outre-monde fascinante et hypnotisante, de laquelle bien des repères musicaux habituels ont disparu.


Extrait : Ave Maria


Publié dans XIXème siècle

Commenter cet article